CUISINE IMPOSSIBLE EST DE RETOUR LE VENDREDI 7 AOÛT A 21H05 SUR TF1

Articles

Communiqué de presse

LE VENDREDI 7 AOÛT A 21H05 SUR TF1

Nos deux chefs français, Juan Arbelaez et Julien Duboué, sont bientôt de retour et sont prêts à se défier de nouveau lors d’un challenge exceptionnel : envoyer l’autre dans un pays étranger pour reproduire à l’aveugle un plat traditionnel local dont ils n’ont jamais entendu parler.

Cette fois-ci, ils vont parcourir des milliers de kilomètres et découvrir les spécialités culinaires des 4 coins du monde : Singapour, Allemagne, Israël, Martinique, Finlande, Canada et Croatie.

Pour ce faire, ni recette, ni commis, nos Chefs auront 24h pour faire leurs courses et devront reproduire ce plat simplement en le regardant et en le goûtant. Ils auront également la pression de travailler sous l’oeil attentif du chef local dont c’est la spécialité.

Le soir même, des habitués du restaurant viendront déguster la reproduction de nos chefs français ainsi que la spécialité du chef dont ils raffolent habituellement. Ils voteront alors pour leur plat favori parmi les deux.

De retour en France, Juan et Julien se retrouveront et découvriront ensemble qui a eu le plus de succès et remportera ainsi cette compétition exceptionnelle.

Juan Arbalaez :

« Pour la 2ème saison de Cuisine impossible on a décidé de ne plus se faire de cadeaux. Les destinations et les conditions de cuisine seront tellement improbables que le mot « impossible » prendra tout son sens !

Pour l’anecdote, le matin du tournage, je vois un parapente passer dans les hauteurs. Je ne me doute alors pas encore que je vais devoir me confronter à ma plus grande peur.

Il s’avère que Julien sait que j’ai le vertige et il m’avait prévu cette expérience pour me tester et me faire dépasser mes limites. »

Julien Duboué :

« A travers cette expérience, je réalise que j’aime particulièrement découvrir la cuisine des 4 coins du monde et apporter tous ces beaux souvenirs jusqu’à la table de mes restaurants.

Avec Juan, nous nous sommes lancés de vrais défis. En effet, il sait notamment que je supporte mal les piments très puissants et il s’avère qu’il y en avait dans le plat que j’ai dégusté. J’étais alors loin de me douter que j’allais tomber sur le piment le plus puissant jamais goûté en Croatie.

Mais étant donné le coup de chaud que j’ai eu, les larmes qui me sont montées aux yeux et les litres d’eau que j’ai pu boire pour atténuer cette chaleur en bouche j’ai vite compris qu’il s’agissait bien de piment. »

 

Derniers articles